open mobile menu close mobile menu

Une économie sociale et solidaire pour des villes inclusives - RAISONNANCE N°15

Laurence Kwark, Secrétaire Générale de GSEF, a récemment contribué au dernier numéro de la revue Raisonnance, publication semestrielle de l’Association internationale des maires francophones (AIMF). Dans ce numéro, elle évoque les gouvernements locaux qui sont parvenus avec succès à élaborer un cadre de co-création des politiques publiques avec les acteurs de l'ESS, et plaide pour une plus grande prise en compte des atouts que possède l'ESS pour identifier des solutions aux problématiques auxquelles font face certains groupes vulnérables.  
 

Il est indéniable que l’ESS constitue un modèle économique qui permet d’apporter des solutions efficaces aux problèmes globaux à travers une approche transversale. Il convient de permettre à ce modèle de se développer partout, non pas en s’en faisant son défenseur aveugle et à tout prix, mais en partageant plutôt les preuves de son efficacité pour convaincre.


La revue est disponible en format électronique dans la section Téléchargement de cette page.


Ce numéro de Raisonnance rassemble 18 collaborations importantes autour du thème Une économie sociale et solidaire pour des villes inclusives, parmi lesquelles certaines partagées par des membres du réseau GSEF. La Ville de Gatineau au Canada, par exemple, a placé au premier plan la co-création de politiques publiques favorables à tous. Mahamane Touré, Directeur du Service de jumelage et de la coopération pour la Ville de Bamako au Mali - qui occupe actuellement la vice-présidence pour l'Afrique de GSEF - souligne l’importance de l’ESS pour un développement harmonieux de son territoire. De son côté, Pauline Effa, membre d’ESS Forum International, esquisse la manière dont les nouvelles lois institutionnalisant l’ESS au Cameroun pourront contribuer au développement du pays. La Ville de Dakar au Sénégal, de son côté, a adopté une stratégie d’inclusion sociale et financière. Enfin, le Réseau des Collectivité Territoriales pour une Economie Solidaire (RTES) s’est fortement impliqué dans ce numéro, à travers les contributions de Mahel Coppey (Nantes Métropole), Christiane Bouchard (Ville de Lille) et Dounia Besson (Ville de Lyon), respectivement présidente et vice-présidentes du réseau.

첨부파일: