open mobile menu close mobile menu

Déclaration de Séoul

 

Crise mondiale et économie sociale

La crise financière de 2008, qui a déclenché la crise budgétaire européenne en 2011, a mené à l'instabilité financière récente dans les pays d'Asie et  dans les pays riches en ressources naturelles. Il est indéniable que l’accent excessif mis sur les principes de marché et une mondialisation de la finance sans restriction ont causé une dévastation financière.

La crise a provoqué des inégalités de revenus et de l'exclusion sociale qui mènent à des défis socio-politiques. Les problèmes écologiques sont également en hausse en raison de la dépendance de notre système aux carburants fossiles. Les problèmes tels que le réchauffement climatique, la destruction de la biodiversité et la crise énergétique et alimentaire menacent aujourd'hui la survie de l'humanité.

Pour faire face à cette crise, nous nous concentrons maintenant sur divers mouvements qui cherchent une «économie plurielle ». Le « mouvement de l'économie sociale » est en train de devenir un nouvel espoir qui pourrait nous permettre de résoudre la polarisation économique, les inégalités sociales et l'exclusion ainsi que les défis écologiques. Nous, les participants, croyons en une économie sociale qui offrirait à l'humanité «un monde meilleur» et «une vie meilleure».

Pourquoi l’économie sociale est-elle significative ?

L’économie sociale a pour objectif de réaliser simultanément l'efficacité, l'égalité et le développement durable et se fonde sur la confiance et la coopération. Les coopératives, les entreprises communautaires, les entreprises sociales (qui ne distribuent pas leurs profits aux actionnaires), les associations de crédit, les organismes de micro-finance et les organisations à but non lucratif constituent ensemble une économie sociale. Bien sûr, le secteur philanthropique et les investisseurs sociaux sont aussi très importants. Nous pourrions être en mesure de surmonter la crise mondiale actuelle en harmonisant l'économie sociale avec le secteur public et l'économie de marché. Une économie sociale englobe un large éventail de questions : les défis économiques, sociaux, culturels et écologiques aux niveaux local, national et mondial.

L’économie sociale est essentielle pour les personnes socialement aliénées pour créer des emplois et leur redonner leur dignité. Elle a fait des progrès en particulier dans le secteur des services sociaux qui fournit des services relationnels tels que l'éducation, les garderies, les soins de santé et d’autres soins. L'économie sociale est également essentielle pour favoriser le développement territorial écologique et pour la sécurité alimentaire. L’économie sociale répond à des besoins non satisfaits grâce à la coopération entre les membres de la société. À cet égard, elle est la base la plus importante pour l'innovation sociale.

Il a été prouvé que la production d'énergie durable par les communautés locales, les mouvements de produits alimentaires locaux, le commerce équitable et d'autres formes d'économie sociale sont efficaces pour relever les défis écologiques auxquels nous sommes confrontés. Ces défis écologiques peuvent être pleinement atteints si les économies sociales régionales s’engagent auprès des institutions mondiales grâce à des mesures telles que l'adhésion à des traités interna- tionaux et la transformation des systèmes d'énergie au niveau national.

L’économie sociale est la pierre angulaire de la démocratie participative sur le terrain et de la revitalisation sociale et économique des quartiers. Le système de prise de décision et de partici- pation démocratique, inhérent à l'économie sociale, est indispensable pour surmonter la crise actuelle. Puisque l’économie sociale fournit les moyens de surmonter cette crise, de construire une société plus intégrée et favorise une éthique de solidarité et de durabilité, son importance n'a cessé de croître de manière significative à tous les niveaux, des conventions internationales aux règles pour les individus.

Réseau mondial de l’économie sociale: vers une convergence à travers le monde

Le défi actuel auquel est confrontée l'humanité ne peut être résolu par un seul pays. C'est la raison principale pour laquelle nous visons la solidarité mondiale pour faire face à ces questions. Un réseau international multilatéral doit jeter les bases de la solidarité socio-économique globale qui regroupe les communautés régionales et les pays. Le Forum mondial de l'économie sociale 2013 est un lieu de partage d'idées et d'expériences, un lieu pour que les homologues clés à travers le monde collaborent activement à envisager un nouveau paradigme d'économie sociale pour l'avenir. C'est une occasion spéciale pour les communautés du monde entier de soutenir la crois- sance du mouvement de l'économie sociale et d'envisager un nouvel agenda pour l'avenir.


Tous les participant(e)s s'engagent à travailler ensemble pour promouvoir les activités suivantes :

  1. Chaque gouvernement local va promouvoir le partenariat public-privé-communauté pour construire un réseau d'économie sociale durable et mettra l’accent sur la coopération pour échanger entre les principaux agents de l'économie sociale dans chaque communauté.
  2. Chacun d'entre nous reconnait l'importance d’un empowerment croissant des citoyens et du soutien à un leadership diversifié et étendu des communautés de l'économie sociale.
  3. Chacun de nous s’engage à accroître la visibilité de l'économie sociale, à développer des programmes d'apprentissage appropriés pour différents groupes cibles et à partager leurs résultats.
  4. Chacun d'entre nous partagera ses expériences et ses visions afin de promouvoir l'innovation sociale et de participer activement à un programme d'échange de l'économie sociale pour favoriser les ressources humaines
  5. Chacun de nous échangera des informations sur l'économie sociale par le biais d'Internet et discutera de la recherche sur des performances émergentes en économie sociale en temps réel. Les gouvernements seraient encouragés à adapter leurs politiques à la lumière de ces informations.
  6. Chacun de nous va promouvoir le développement commun d'un manuel de référence de l'économie sociale ainsi que des programmes d'éducation civique pour stimuler l'économie sociale, ce qui peut accroître l'influence et la capacité de la société civile
  7. Chacun de nous va encourager l'étude de modèles de développement, y compris les politiques publiques qui s’y rattachent, qui favorisent l'harmonie entre l'économie sociale, l’économie de marché et l'économie publique
  8. Chacun de nous va soutenir les efforts pour nourrir les associations ainsi que les organisations de soutien représentant les acteurs de l'économie sociale et va reconnaître leur rôle central dans la détermination de la direction des activités de l'économie sociale ainsi que leur contribution à la promotion des projets de coopération.
  9. Chacun de nous reconnait sa responsabilité envers les pays gravement sous-développés et pauvres et qui cherchent une solution intégrée aux problèmes économiques, sociaux, culturels et environnementaux qui pourrait être obtenue par le biais d’une coopération décentralisée.
  10. Chacun de nous va soutenir le déploiement conjoint des activités de l'économie sociale et la création d'un groupe consultatif mondial pour soutenir ses opérations et son développement. D'autres acteurs du mouvement tels que les femmes, les travailleurs et les groupes environnementaux et marginalisés seraient invités à contribuer à ce processus.

Dans le but de jeter les bases pour la création d'un groupe consultatif mondial, le secrétariat provisoire sera situé temporairement à Séoul et y tiendra une assemblée générale en 2014. Tous les participants qui souhaitent prendre part au groupe devraient collaborer à l'établissement d'un plan d'action spécifique pour l’élection subséquente de la ville hôte et feront la promotion de ce projet lors de l'assemblée générale de 2014.

Le Forum mondial de l’économie sociale,
Se rencontrant à Séoul du 5 au 7 novembre 2013
La déclaration de Séoul est adoptée à Séoul