open mobile menu close mobile menu

Bilbao City

Région: 
Europe
Membre depuis: 
septembre 2016

Un changement radical

Vers la fin du XXe siècle, à la suite de la restructuration industrielle, Bilbao doit procéder à un changement radical de son économie. Après des années d'incertitude économique, la ville retrouve sa nature dynamique et devient une ville de service, totalement engagée dans la régénération environnementale et urbaine. Le terrain industriel devient l'espace de transformations spatiales internationalement reconnu (Abandoibarra) qui positionne Bilbao comme une destination touristique puissante.

Le grand emblème de ce "Nouveau Bilbao" est le Musée Guggenheim de Bilbao, conçu par Frank Gehry, bien que de nombreux autres facteurs aient contribué à cette régénération et à ce profond changement. Depuis plus de 25 ans, Bilbao s'est affaiblit progressivement du point de vue industriel et a réhabilité les zones emblématiques de la ville. La récupération du centre-ville historique après les inondations brutales de 1983 est l'une des grandes réalisations accomplies. Aujourd'hui, le vieux quartier (Casco Viejo) est une zone touristique de première classe qui préserve les traditions et l'identité de la ville. Assurez-vous de visiter cette région, où il est essentiel de se promener, de papoter et de profiter des tapas locaux (pintxos) arrosés de bon vin.

En plus de l'éclat du titane du Guggenheim Museum Bilbao, la transformation de Bilbao est aussi bien environnementale qu'urbaine, dans la récupération de l'estuaire, l'âme de la ville et le témoin silencieux de son histoire, l'épine dorsale de la communication et du commerce. Le coût de cette opération a été de 800 millions d'euros, soit environ 6 fois supérieur à la construction du Musée Guggenheim de Bilbao, et a été financé par une augmentation des tarifs de consommation d'eau.

Le nettoyage de ces eaux estuaires a permis à Bilbao et à ses habitants de vivre en direction de cette voie navigable et de construire les plus importants projets urbains sur des berges devenues parmi les plus sophistiquées d'Europe, où les bâtiments et œuvres des meilleurs architectes et artistes du monde se trouvent, de magnifiques promenades au bord de la rivière où vous pouvez également profiter d'une foule d'activités de loisirs, sportives et culturelles.

Le projet stratégique final pour la transformation de Bilbao sont les nouveaux ponts, le métro, l'aéroport et le tramway. Ces infrastructures, dont beaucoup ont été conçues par des architectes renommés (Norman Foster, Santiago Calatrava, etc.), forment un excellent réseau de mobilité, reliant Bilbao et ses quartiers avec les communes environnantes et aussi à l'international.

Economie sociale

À Bilbao, il existe 3 500 organisations actives dans le secteur tertiaire. La répartition est la suivante : 57% (2.000 entreprises) a son siège dans la province de Bizkaia (dont Bilbao est la capitale et où sont concentrés les 53,31% des institutions sociales de Bizkaia), 29% dans la province de Gipuzkoa et le reste, 14% est situé dans la province d'Araba (500).

En ce qui concerne l'emploi en chiffres, le secteur tertiaire du Pays Basque emploie environ 36 000 personnes qui fournissent un travail rémunéré (travail à temps partiel et à temps plein) et il articule la participation d'environ 125 000 bénévoles.

En 2013, le volume économique basque du secteur s'élevait à 1 451 millions d'euros, ce qui équivaut à 2,2% du PIB du Pays Basque.

Mesures récentes sur l'économie sociale

Le Parlement basque a récemment adopté la loi qui unifie dans un même standard le fonctionnement et les principes des organisations à but non lucratif travaillant dans le secteur tertaire social (3 500 organisations) - travaillant sur la promotion de la solidarité sociale, ainsi que sur la promotion de la participation sociale des personnes, l'inclusion des droits sociaux et la cohésion sociale.

En ce sens, le secteur tertiaire social du Pays basque dispose désormais d'un cadre juridique qui réglemente, entre autres, sa participation à la conception des politiques sociales que les institutions basques mettront en œuvre dans les prochaines années.

Selon le "Livre blanc" du tiers secteur situé au Pays basque - qui est une recherche réalisée par l'Observatoire de Bizkaia - le nombre d'utilisateurs des services fournis par les entités sociales a été augmenté au cours des trois dernières années, ainsi que le nombre de personnes qui travaillent dans ce domaine (en particulier celles liées aux personnes en situation de risque ou de vulnérabilité et d'exclusion). Cette augmentation est liée à l'impact social généré par la crise économique.

En ce qui concerne les plans de l'administration municipale de Bilbao relatifs au secteur tertiaire, ceux-ci indiquent la collaboration avec le secteur tertiaire en termes de :

  • Affectation de logements municipaux au secteur tertiaire afin d'accueillir des communautés vulnérables.
  • Développement et maintien d'un modèle de collaboration entre l'initiative sociale et l'administration publique.
  • Comité municipal des affaires sociales.

Concernant la coopération avec d'autres organisations, le Ville de Bilbao souligne la coopération avec l'université, dans laquelle le partage des personnes et des ressources est une réalité. En effet, le tiers secteur et l'université développent conjointement des activités de recherche, des activités de sensibilisation et d'échange de savoir-faire, ainsi que des formations académiques.