open mobile menu close mobile menu

Union des Communes du Togo (UCT)

Région: 
Afrique
Membre depuis: 
février 2020

L’Union des Communes du Togo (UCT) est une association loi 1901 créée le 31 mai 1996 par les maires des 9 communes dites "de plein exercise" (récépissé de déclaration d’association N° 1346 MISD-SG-DASPC-DSC du 29 août 2001). Rassemblant aujourd’hui les 117 communes  opérationnelles du pays (liste disponible ci-contre), l’UCT s’est fixée comme principales missions de renforcer les capacités des responsables et agents municipaux, de promouvoir la décentralisation mais aussi les communes membres sur le plan national et international, et de développer une solidarité intercommunale. De par son positionnement, l’UCT est à même d’être, en quelque sorte, la courroie de transmission entre les collectivités locales et la Société Civile, et ainsi de favoriser les partenariats entre ces deux types d’acteurs du développement.

En termes d’organisation de séminaires, l’UCT dispose d’une expérience avérée. Chaque année, plusieurs formations et ateliers sont organisés à destination des agents et responsables municipaux sur des thématiques variées: élaboration de projets et des Plans de Développement Communal, mobilisation des ressources financières locales, formation au Système d’Information Géographique (SIG), validation de la Charte Togolaise sur les Services Essentiels, impacts des changements climatiques, etc. Ces évènements sont cofinancés par d’importants partenaires techniques et financiers comme l’UE, le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France au Togo, le Conseil Général des Yvelines, l’Association Internationale des Maires de Francophones (AIMF), le PROCEMA ou encore l’UEMOA, le PNUD, etc. L’UCT collabore également avec les organisations de la société civile de façon étroite. A cet égard, l’association a eu à mettre en oeuvre plusieurs projets dont celui de création de centres de ressources, cofinancé par plusieurs partenaires dont l’Union européenne à travers un appel à projet national, et dont la mise en œuvre est fondée sur un partenariat avec 4 ONG locales, dont Communication pour un Développement Durable (CDD) à Dapaong, ARCOD à Sokodé, et Recherche-Action pour un Développement Intégré (RADI) à Kpalimé. Ce projet, né du constat que les acteurs de développement local et les populations en général au Togo ont un accès limité aux informations concernant le développement de leur territoire et sur les enjeux de la décentralisation, a permis d’offrir des services de proximité aux collectivités locales et aux acteurs du développement à travers les Centres Régionaux de Ressources (CRR) dont la vocation est de devenir des plateformes régionales d’appui au développement local. Ces CRR sont aujourd’hui opérationnels dans les chefs-lieux de régions, à l’exception de la région maritime dont le CRR se trouve au siège de l’UCT.

Toujours sur le terrain des acquis de proximité dont l’UCT dispose, le quadrilogue en est un exemple. En effet, la démarche quadrilogue est un cadre de concertation multiacteurs associant l’Etat, la collectivité, les opérateurs de services et les usagers afin de trouver des solutions concertées afin que chaque citoyen puisse disposer d’un accès durable aux services essentiels (eau potable, assainissement, transport, santé, télécommunication, énergie, etc.). De par leur proximité avec les populations et leurs compétences en matière de fournitures de services, les collectivités locales, et en particulier les communes, sont au cœur du développement local. En disposant d’un tel outil de concertation, elles peuvent ainsi élaborer des projets qui soient à la fois soutenus par l’ensemble des acteurs locaux et en adéquation avec les besoins et problématiques des administrés. De plus, en associant la société civile aux réflexions, les plus démunis et les populations marginalisées, à l’instar des handicapés, sont ainsi pris en compte dans les projets de développement. Ce concept de quadrilogue introduit au Togo depuis 2007 avec l’appui technique de l’Institut de Gestion Délégué de Paris et l’implication de la coopération décentralisée développée par le Département français des Yvelines, a été généralisé à l’ensemble des communes togolaises grâce à l’appui du SCAC à travers le projet Gouvernance Urbaine et Fiscalité Locale (GUFL). Les quadrilogues locaux mis en place au Togo depuis 2012 ont permis de démontrer tout l’intérêt de la démarche: remobilisation des comités de quartiers, sensibilisation des populations sur l’eau, réalisation de forages et entretien des caniveaux, etc. Certaines communes ont même élargi les prérogatives de leur comité pour en faire un véritable outil de planification concertée dont les décisions et orientations sont soumises au Conseil municipal.

Par ailleurs, l’UCT dispose aujourd’hui d’une base partenariale forte avec la coopération technique et financière allemande, à travers respectivement GIZ et KFW. Participant activement aux activités de ses partenaires, l’UCT souhaite s'appuyer sur les acquis déjà disponible en matière d’état civil (archivage, sensibilisation, formation, etc) et de finances locales (fichier du contribuable, formation, civisme fiscal, redevabilité, etc.)  pour inscrire le présent projet dans une démarche d’échanges d’expériences et de replicabilité des acquis.